top porté 6

Salut salut !

Je reviens par ici pour vous présenter mon petit chouchou du moment !

Un vêtement que j’ai cousu pour moi et que je porte dès qu’il sort du lave-linge (c’est-à-dire environ tous les 2 jours, vu le rythme des lessives chez nous)(no comment).

Lorsque le patron Trop-top femme était sorti, je l’avais tout de suite acheté, car j’avais craqué sur la version à « col bénitier ». J’aime beaucoup ce genre de col, je crois que ça me va pas mal (mon haut du corps étant, comment dire, assez « abondamment meublé » ;o) )(clin d’œil à ma mère).

C’était en septembre. Et puis le temps a passé. Je dois avouer que lorsqu’un patron sort et qu’on le voit partout (souvent à juste titre d'ailleurs), les images répétées du modèle (en particulier sur Instagram) agissent un peu sur moi comme un repoussoir. C’est tout le problème du vase clos créé par les comptes qu’on suit sur IG. On suit un peu tous les mêmes comptes (en ce qui me concerne, beaucoup de comptes de couturières), on revoit beaucoup d’images quasi-identiques (et je ne déroge certainement pas à la règle…). Mais bon, tout ça pour dire qu’à force de voir des Trop-top, je frôlais un peu l’overdose !

Pourtant, j’avais, depuis décembre 2014, un coupon de molleton brillant déniché aux Coupons de Saint Pierre qui n’attendait que son heure ! J’en avais d’ailleurs utilisé un petit morceau pour doubler l’un des gilets moumoute confectionnés pour mes filles juste avant Noël (clic clic to remember).

Mais bon, le temps a encore passé, j’étais occupée à d’autres projets et le temps a passé quoi…

Et puis un jour, j’ai imprimé mon patron. Le lendemain je ne bossais pas.

Et là, j’ai kiffé !

top 1

Trop-top femme (Ivanne.S) clic clic, version C (col bénitier), manches longues, 46-48

Molleton gris chiné lurex (Coupons de saint Pierre)

 

Je suis littéralement ravie de ce top et de ce tissu !

Le patron est très très bien expliqué, comme d’habitude avec Ivanne ! Les explications sont assez longues, il faut avoir un peu de temps devant soi ;o) mais franchement ça en vaut la peine et on apprend plein de choses ; j’ai particulièrement apprécié la fiche spéciale sur le jersey.

Aucune prise de tête, les choses se sont faites très simplement !

Quant au tissu, je le recommande chaudement (quoi que je ne le vois plus sur le site… mais j’ai repéré des molletons fins qui doivent avoir la même composition même s’ils ne brillent pas : clouc clouc) ! Il est vraiment parfait : tout doux de l’intérieur, assez chaud bien qu’assez fin, il ne bouge pas au lavage et surtout surtout… il ne nécessite aucun repassage !!! Youhou !! Bref, je suis enchantée !

En ce qui concerne la taille, j’ai suivi le pas à pas d’Ivanne pour ajuster le top à mes mensurations et là encore, c’est très bien expliqué.

top 2

La jolie surpiqûre en haut des manches

top 4

Le merveilleux col bénitier

top 5

La finition du col (pas parfaite mais bon...)

top 3

Les petits ourlets tout simples. J'ai fait toutes mes coutures à la machine à coudre (sauf les surjets à l'intérieur) à l'aide d'un point élastique et tout s'est bien passé.

Et sur la bête ?

top porté 1

Là, je devais, incrédule, regarder mes filles en train de se castagner en haut du toboggan ;o)

top porté 2

Je porte mon top avec des bensimon sans âge que j'aime d'amour et mon nouveau jean boyfriend de chez Kiabi (je kiffe cette marque)

top porté 3

Les pieds en dedans comme toute bonne blogueuse qui se respecte.

top porté 4

top porté 5

 

top porté 7

top porté 8

avec mon sac d'amour qui briiiiille (merci Marion)

top porté 9

Ce qui est marrant, c’est qu’au moment où je cousais mon Trop top, Ivanne a sorti sa série d’articles « Coutures douces pour formes généreuses » (clic clic) mettant à l’honneur l’adorable Phanie, maman des Poupées rousses (clic clic) et illustrant les multiples possibilités offertes par son patron, pour les formes généreuses. Une série très réussie !

Ce patron permet, par sa simplicité, de créer un vêtement adapté à sa morphologie, même si je pense que toutes les combinaisons testées sur Phanie dans cette série ne m’iraient pas forcément.

Toutefois, avec mes formes et mes mensurations, je me sens tout à fait en adéquation avec le discours d’Ivanne sur le sujet ! En particulier, sur le fait que la couture n’est pas là pour nous imposer de coudre une taille ou une autre mais qu’elle doit précisément permettre de se faire des vêtements sur mesure, et c’est encore plus vrai lorsqu’on est ronde !

Tous les patrons ne sont pas adaptables aussi facilement que le trop top. Mais, ça m’a donné envie de coudre pour moi ! Le printemps approchant, j’ai plein d’envies !

Sur ce, je vous laisse et vous dis à plus dans le bus !