robe 10

Salut les meufs !

Je suis de retour par ici pour vous montrer les quelques cousettes réalisées pour Noël !

Mais chaque chose en son temps, je commence cette petite série par la robe cousue pour ma R d’amour !

En novembre, je suis allée faire un petit tour au magasin Mondial Tissus juste à côté de chez mes parents (V venait de s’endormir dans la voiture, à quelques kilomètres de chez mes parents, on n’allait tout de même pas la réveiller à peine endormie en arrivant chez eux, hein ? J’ai donc fait un petit crochet pour qu'elle finisse sa sieste et Bozo et les girls m’ont attendue dans la voiture hé hé hé…). Bon, finalement j’y suis restée un peu plus longtemps que prévu car je suis tombée sur Steph ! C’était trop marrant, on regardait depuis plusieurs minutes des tissus quasiment côte à côte et on ne s’était pas vues… Le genre de truc qui n’arrive que dans les (mauvais) films ou dans… les boutiques de tissus, où les tarées sont tellement focalisées sur les étoffes qu’elles ne repéreraient même pas leur propre mère à quelques mètres d’elles ! (non Steph n’est pas ma mère mais vous voyez l’idée)

J’avais peu de temps et étais bien décidée à m’offrir un ou deux coupons (même si le salon CSF arrivait, une semaine plus tard)(no comment).

Et tout en discutant avec Steph, je suis tombée en arrêt (comme un chien de chasse flaire un lapin) devant deux tissus à pois dorés ! Je les ai immédiatement imaginés en tenues pour mes girls pour Noël. J’ai aussi tout de suite su quels patrons j’utiliserai !

robe

Robe habillée (Nouveaux intemporels pour enfants), 10 ans, longueur 8 ans

Tissu vieux rose poudré à pois rose-doré et tulle doux (Mondial Tissus)

Ruban violet récupéré de cette Poucette cousue quand R avait 6 ans (clic clic)

bande_pour article_blog-10

Lorsque je m’étais acheté les Nouveaux intemporels, j’avais tout de suite craqué sur cette robe. La coupe est somme toute assez simple mais le tulle lui apporte le petit plus qui en fait une robe réellement « habillée ».

robe 4

J’avais vaguement en tête le métrage de la robe (oui j’avais déjà dans l’idée de la coudre lorsque je m’étais retrouvée chez MT) : 1 mètre. Ne souhaitant pas agrandir inutilement mes stocks, c'est donc avec 1 mètre que je suis repartie du magasin.

Et bien là, je dois dire que j’ai pesté pendant une bonne heure contre Citronille ! Car bien entendu 1 mètre n’est pas suffisant pour confectionner cette robe, qui a pas mal de fronces (ce qui « bouffe » beaucoup de tissu) et dont les manches sont assez amples. Après avoir tourné le problème (et mon trop petit coupon) dans tous les sens, j’ai fini par me décider à tailler les manches dans le sens de la lisière (pas bien !!) en rognant un peu sur le haut des manches et aussi à couper un 8 ans en longueur en me disant qu’elle serait jolie même un peu courte. N’ayant jamais cousu cette robe, j’étais méga stressée à l’idée que la robe puisse être trop courte, trop serrée, engoncée ou je ne sais. Finalement, la coupe est bien ample donc tout est nickel mais on n’est pas passé loin de la cata !

C’est quand même super énervant ce genre de truc !

En ce qui concerne la taille, de grands progrès ont été faits depuis le bouquin originel des Intemporels qui taillait vraiment mal (même si j’aime toujours autant les modèles). La taille est parfaite ! En même temps, il ne s’agit pas d’un vêtement près du corps donc c’est dur de se gaufrer, mais apparemment c’est également le cas notamment pour le pyjama qui est plus ajusté (dixit Marine clic clic).

Les explications sont toujours aussi elliptiques que dans le premier bouquin en revanche. C’est sans doute un parti pris. Néanmoins, je trouve dommage de ne pas mettre ces modèles – dont la confection n’est en majorité pas très difficile – à la portée des couturières débutantes. Quand je vois comment je galérais sur les modèles des premiers Intemporels et le temps que j'ai passé pour comprendre certaines explications de ce livre là, alors que les patrons pochettes de la même marque sont plutôt pas mal expliqués, je trouve ça dommage. Mais bon.

Sinon, rien à dire sur la confection de cette jolie robe, tout s’emboite très bien.

robe 2

Le seul truc chiant, c’est quand on additionne : TULLE + FRONCES (sur du coton ET sur du tulle) ! Alors là, ça n’est pas une mais bien trois ou quatre bières qu’il faut pour endurer une telle épreuve !

robe 5

M’enfin, quand on aime son enfant, on ne compte pas les heures ni les bières. N’est-ce pas ?

robe 3

Un autre joli détail de cette robe : le ruban au dos !

robe 6

robe 7

R a immédiatement adoré sa robe ! Elle l’a bien entendu porté le 24 au soir pour le réveillon de Noël. Je lui ai demandé ce qu’elle voulait mettre le 25 pour le repas du midi et elle m’a regardée comme si je venais d’avaler une araignée « hein ? ben ma nouvelle robe ! ». Tout en prenant des gants, je lui ai fait comprendre qu’il était plus prudent de prendre une tenue de rechange voilà quoi, qu'elle se tâcherait peut-être le 24 toussa toussa (comment dire, elle a, disons, des soucis pour manger proprement)(un peu comme le père de Peppa Pig vous me suivez ?). Elle l’a très mal pris et m’a dit qu’elle ne voyait pas pourquoi je disais ça (hum). Force est de constater que lorsqu’elle fait un effort, elle sait rester propre. Et digne.

Elle a donc porté sa robe aussi le 25, c’est d’ailleurs ce jour là que nous avons fait les quelques photos qui vont suivre.

Et elle l’a encore portée (après un passage en machine cette fois) pour le réveillon du nouvel an !

Gros succès ! Grosse rentabilité !

robe 8

Chaussures (bleu canard je sais...) trouvées chez mon coup de ♥ du moment : Pisamonas (tuyau donné par Blisscocotte sur son blog)

robe 9

robe 12

robe 13

robe 11

robe 14

Pour Noël, R a aussi porté ses nouvelles boucles d'oreilles ;o)

robe 15

Et s'en est suivie la traditionnelle série des sauts ! Mes filles me la demandent maintenant systématiquement !

robe 16

robe 17

robe 18

Sur ces beaux sourires pleins de gaité, je vous laisse et vous dis à très vite pour la suite !

Bisous ♥