veste first

Une petite musique pour accompagner ce post ?

Une pétite sur laquelle je suis retombée par hasard et qui m'a bien fait marrer.

Dominique A, Le 22 bar (clic clic)

Hey sistas !

L’hiver dernier, j’ai souvent pensé au manteau que je voudrais coudre pour V pour ce printemps. Les deux manteaux que je lui ai cousus (clic clic il y a deux ans et clac clac il y a un an, quasiment jour pour jour) ont été beaucoup portés et beaucoup aimés (pour mon plus grand bonheur ai-je besoin de le préciser ?) mais ils sont maintenant tous les deux trop petits (les manches sont devenues trop courtes…). C’est incroyable comme V a grandi, elle fait vraiment partie des géants de sa classe et on la prend souvent pour une petite fille de 5 ans…

Pour accompagner son statut de « grande », je pensais initialement lui coudre un autre modèle, qui me tente depuis un bon moment, plutôt que de refaire l’un des deux modèles que j’avais déjà cousus. Avec deux autres blogueuses, on s’était même dit banco pour un trio de manteaux de derrière les fagots.

Et puis finalement, bien malgré moi, je n’ai pas réussi à me projeter sur cet autre patron et, après avoir tergiversé, je suis revenue à mes premières amours et à ce modèle qui m’inspire toujours autant !

veste 1

Veste asymétrique, Les irrésistibles à coudre pour enfants, 6-8 ans

Lainage fin multicolore, Sacrés coupons, doublure en batiste olive à étoiles argentées (France Duval-Stalla), passepoil bleu canard (Fil 8000)

Boutons hexagonaux (La Droguerie), pressions métalliques récup

En ce qui concerne la taille, je me suis un peu pris la tête. J’avais cousu ma première version (devenue trop petite) il y a deux ans, en 4 ans. J’en avais également cousu une pour R en polaire, en 8 ans (c’était là : clac clac to remember le défi gla glamour des Piqueuses). Je l’ai passée à V et ce n’était pas ridiculeusement grand. Comme je souhaitais tripler la veste pour qu’elle soit un peu chaude, j’ai décidé d’utiliser le gabarit du 8 ans en prévoyant une toute petite marge (ce qui nous fait un 6-8 ans). Soyons honnêtes, le résultat est un peu grand, les épaules sont un peu tombantes mais ce n’est pas si choquant et elle pourra le porter en septembre prochain (voire au printemps 2016)(si je décide de ne pas lui en coudre un nouveau l'année prochaine)(aheum).

Ndlr : ma fille de bientôt quatre ans ne porte donc pas encore du 8 ans. Ouf…

Sur le modèle lui-même, rien à dire de spécial, c’est ma troisième version et j’en suis toujours aussi satisfaite. C’est un très bon patron, il tombe nickel et la coupe est vraiment charmante !

veste 5

J’ai mis un passepoil sur le col pour qu’on le voie bien (le col)(pas le passepoil)(en fait le passepoil aussi) et j’ai également – grande nouveauté – inséré le même passepoil dans les ourlets de manches, entre le lainage et la doublure. Ca fait chic non ?

veste 2

veste 6

Comme indiqué plus haut, j’ai triplé la veste (en utilisant mes chutes de polaire et de laine bouillie, la triplure n’est pas la même partout mais les épaisseurs sont très similaires, c’était le principal). Pour tripler un vêtement, c’est très simple : il suffit de couper les pièces de la doublure (ici ce sont les mêmes que celles du tissu extérieur mais ce n’est pas toujours le cas), deux fois : une en tissu de doublure et une en tissu chaud (aine bouillie, flanelle, polaire, etc.). En plus d’apporter de la chaleur, la triplure apporte un effet roudoudou moelleux que j’aime bien sur ce manteau.

Comme d’hab, je me suis pris la tête sur le système de fermeture du manteau. Les boutonnières me saoulent toujours autant (bien plus que la bière) surtout sur plusieurs épaisseurs, les brides ne sont pas pratiques et les pressions sont parfois dangereuses entre les mains de petites brutes.

Ayant "récupéré" il y a peu de côté de super pressions métalliques (à la suite d’un accident malencontreux impliquant des mots comme "gilet ikks en laine adoré", "lave linge", "cycle pas laine", "mari distrait mais toujours prêt à rendre service"), j’ai finalement opté pour des pressions à coudre ET des boutons pour la déco ! J’ai trouvé ceux-ci à la Droguerie lors d’une ballade avec Alice. Je cherchais du bleu canard pour rappeler le passepoil, on a assez vite flashé sur celui-ci et quand la vendeuse a sorti les autres couleurs, ça a fait tilt : elles apparaissent toutes sur le lainage du manteau ! J’aime beaucoup le résultat multicolore !

veste 4

Pour éviter que les pressions ne soient arrachées et que, du coup, le tissu aussi, j’ai glissé entre chaque pression et le tissu un carré de jersey (canard, je sais). J’avais vu ça sur des vêtements du commerce et il m’a semblé que c’était une bonne solution pour éviter les déchirures intempestives, sur des tissus non thermocollés.

veste 7

Sur toute tenue digne de ce nom, il faudrait un minimum de jersey canard, vous ne trouvez pas ?

veste 8

Ah oui j'allais oublier ! J'ai aussi ajouté des poches passepoilées selon le super tuto de Caro ! (clic clic)

C'était la première fois que je l'utilisais, il est top (ce dont je ne doutais pas ;o) ) !

veste 3

Je les ai faites très grandes (un peu trop ?) pour casser un peu la routine du lainage qui est même, quand on le regarde longtemps, un poil hypnotique...

veste 9

Voilou pour les détails techniques !

Et sur la poulette ? Comme d'hab ces derniers temps, j'ai pris des photos dans plusieurs situations, en profitant une fois encore, du weekend de Pâques et des multiples chasses aux oeufs qui permettent parfois une position statique, digne de celle des plus grands chasseurs aux aguets ;o)

veste 10

veste 17

veste 18

Bon, heureusement, une fois qu'on a trouvé des oeufs, on peut reprendre une activité normale...

Au programme : toboggan...

veste 11

Balançoire...

veste 12

veste 13

veste 14

veste 15

Les jeux avec le cousin chéri d'amour...

veste 19

veste 21

La recherche de bêtes...

veste 22

veste 23

Puis re-chasse aux oeufs !

veste 24

avec des oeufs assortis au manteau, oui Madame !

veste 25

Et on aperçoit le joli snood offert par ma copine Cécile il y a deux ans et qu'elle portait déjà sur les photos du premier manteau asymétrique...

veste 30

Et après une petite pause pipi, jeux et encore jeux dans la douce lumière du crépuscule...

veste 28

veste 26

veste 27

Ah c'était chouette !

Je vous embrasse et vous souhaite un bon week-end !