IMG_0521

salut les meufs,

vous connaissez certainement toutes les K A P L A.

ces petites lamelles de bois clair (parfois teint), de forme et de dimension totalement identiques, qui servent à faire des constructions.

mes filles ont reçu leur première boîte à Noël.

je ne sais pourquoi nous ne leur en avions jamais offert avant et elles n'en avaient jamais demandé.

lorsque R. en a commandé une boîte, je me suis dit que c'était une très bonne idée. que ça changerait un peu des poupées, des livres, des poupées, des barb*es, des poupées et des maisons de poupées (vous voyez l'idée). que les deux grandes pourraient jouer ensemble, construire ensemble des maisons incroyables, des ponts, des chateaux, des villages et que notre famille ressemblerait (enfin) à la pub pour ricoré.

je me suis dit aussi que c'était le bon moment pour offrir à R. un autre cadeau que j'avais acheté pour elle environ 2 ans plus tôt et que je ne lui avais finalement pas offert. j'avais craqué chez bianca and family (si vous ne connaissez pas, n'y allez surtout pas, vous allez craquer - clic clic quand même ;o) sur ces adorables dominos étoilés en bois, de la marque Tanabata (alors en soldes...) :

Jouet en bois Dominos étoiles Kiko

photo "le pingouin de l'espace"

(dominos en vente chez le pingouin ici, bianca ne les vend plus...)

bref, j'avais craqué et nous voyais déjà R. et moi en train de créer des cascades de dominos étoilés aux couleurs incroyables dans tout l'appart, sous les applaudissements familiaux !

mais bozo et son bon sens paysan m'avaient fait remarquer que ce genre de cadeau ne convient pas pour un enfant de 4-5 ans. "et puis, qu'est-ce qu'elle en ferait d'abord ?". "ben des cascades comme dans la pub !"

nan parce que je sais pas vous, mais moi, l'une des pub qui m'a le plus marquée, c'est celle pour le sucre en 1986 ! (ce blog est interdit aux personnes nées après 1986)

[pour vous souvenir, revoir la pub et apprendre tout plein d'infos indispensables inutiles mais non moins intéressantes sur ce spot cultissime, clic clic]

résultat, le truc est resté dans mon armoire à trésors pendant 2 ans en attendant son heure.

son heure est arrivée à Noël dernier lorsque je me suis dit le père Noël s'est dit que demoiselle R. avait maintenant l'âge de jouer aux dominos et de créer, sous nos applaudissements, des cascades de dominos étoilés s'insinuant entre les constructions en K*apla toutes plus impressionnantes les unes que les autres ! l'affaire était dans le sac comme on dit !

elle a donc reçu les kapla et les tanabata à Noël !

les filles ont commencé à jouer aux kapla, un peu, puis ardemment, avec passion, passant des heures, porte close, sur leurs constructions. elles nous appelaient parfois pour contempler et prendre en photo leurs chefs d'oeuvre.

photo_4_10_

une maison, un garage, des éoliennes (si si)

photo_2_20_

un lotissement

photo_1_19_

un labyrinthe ou un enclos sans ses vaches

bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes créatifs.

et puis, tout a basculé le jour où, m'étant aperçue que les dominos étoilés étaient toujours dans leur superbe sac doré (je les aurais achetés juste pour le sac), j'ai suggéré à mes filles d'agrémenter leurs constructions de quelques étoiles et de créer, entre les buildings et les ponts en cours de construction, des petites cascades de dominos comme dans la pub. "et puis, ça fera de la couleur !" leur avais-je lancé, guillerette.

et là, tout a basculé.

l'équilibre instable que nous avions trouvé avec les k*apla s'est totalement déséquilibré (je m'efforce toujours de trouver des vannes en rapport avec la thématique ;o) ) lorsque R. s'est mis en tête de réussir à faire des "constructions" et des "figures verticales" avec ces dominos qui, rappelons le, ne sont faits que pour être disposés en lignes et s'effondrer en cascade comme dans la pub (ce n'est pas écrit sur la notice mais je ne peux pas croire que la créatrice, même japonaise, n'ait pas pensé à cela en les créant).

au départ, l'envie et la détermination sans borne de R. ont pris le dessus, elle montait jusqu'à trois rangées d'étoiles, posées les unes sur les autres, sur LA TRANCHE !!! ça tenait ça tenait et puis pouf, d'un coup, tout s'effondrait !

elle prenait sur elle elle prenait sur elle elle prenait sur elle.

elle y passait des heures, elle était quasiment fiévreuse, elle avait les yeux exorbités à force de ne regarder que des étoiles en bois fluo (oui, il y en a des fluos, mes préférées hi hi hi).

nous l'avons encouragée comme nous pouvions, lui suggérant de ne plus se mettre sur le tapis "car les poils du tapis rendent ta construction nécessairement instable ma chérie", de ne plus se mettre sur la toile enduite de la table "car la mollesse du support rend ta construction nécessairement instable mon amour", de ne plus se mettre derrière la porte "car quand on entre dans la chambre, on peut shooter dedans sans faire exprès ma biche", de faire ses constructions PENDANT la sieste de V. car... vous voyez quoi...

en réalité, on lui a surtout dit d'arrêter d'essayer à tout prix de faire des constructions en empilant les étoiles sur la tranche car "elles ne sont pas faites pour ça ma puce, ce ne sont PAS des kapla, elles sont trop fines, elles ne peuvent que s'effondrer quand tu les empiles, elles sont plutôt faites pour être installées à même le sol, les unes derrière les autres (et non les unes SUR les autres), et former des cascades, tu sais un peu comme dans la pub pour le sucre de 1986" (regard vide de l'intéressée).

que nenni.

sa réponse était invariablement "mais siiiiiiiii, elles sont faites pour faire des cons-truc-tions !!! mais vous comprenez rieeeeeeeeen".

et puis, au bout de 2-3 jours d'entraînement, de dur labeur et - j'avoue - d'échec, elle a commencé à péter les plombs [je confirme que chez les enfants, même les plus entêtés, la patience a des limites] !

à chaque effondrement d'étoiles, ses yeux lui sortaient de la tête et un hurlement de rage se faisait entendre à 300 mètres à la ronde ! il y avait roulade par terre, il y avait coups et blessures pour quiconque avait le malheur de se trouver dans le coin, il y avait chute et lancement d'objets en tous genres et surtout surtout il y avait accusation en tous genres et mauvaise foi éhontée !

"c'est de TAAAAAA faute tout CA !!!!!" (TA pouvant être n'importe qui de ses parents ou de ses soeurs même parfois des absents) "tout ça, c'est à cause d'EEEEEELLES !!!!" (ses soeurs) "mais qui a OSE passer à côté de mes étoiiiiiiiles ?" "QUI a bougé la table ???????" "tu m'as fait bouger !!!!!" (en général, on la faisait bouger en l'appelant de la pièce d'à côté, genre "à taaaaable !!!" "mais tu m'as fait bouger !!!") "vous êtes méchannnnnnnnnts !!!!!!!" "c'est de TA faute pasqueu t'aurais dû prendre la photo AVANT que ça toooombe" "AAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!"

photo_2_19_

bref, on était dans un sacré pétrin, si bien que, n'y tenant plus et voyant la situation s'envenimer et craignant chaque jour d'entendre un "tiens, je vais me faire une petite construction en étoiles", j'ai fini par les con-fis-quer !!

seulement, ma grande A. a immédiatement trouvé ma planque [note pour moi-même : ne pas prendre mes filles pour des imbéciles. si j'ai réussi, enfant, à trouver toutes les planques de ma mère, il est NORMAL que mes filles trouvent les miennes car je ne suis pas plus douée que ma mère. bref] et a pensé faire plaisir à sa soeur en lui rendant dans mon dos ses étoiles bien aimées.

et c'en était reparti de plus belle.

je commençais à devenir tarée.

j'avais voulu offrir à mes filles des heures de jeux dans une atmosphère calme et tranquille et ma fille, armée du plus parfait des perfectionnismes, se rendait malade de ne pas réussir l'impossible : faire des putxxx de pyramides d'étoiles fluos !!! et du coup, tout le monde en prenait un coup en termes de décibels...

IMG_0518

(vous noterez le début de cascade sur la gauche)

et puis un jour, la voyant commencer à perdre patience avec ses constructions qui s'effondraient les unes après les autres, je me suis installée à côté d'elle et j'ai commencé à disposer les petites étoiles sur les constructions en kapla, juste comme ça, à plat, pour dé-co-rer.

juste comme ça, sans parler et sans m'expliquer.

intriguée, elle a commencé à regarder ce que je faisais. elle m'a dit que ce n'était pas fait pour ça et puis elle s'est tue et m'a imitée. et on a vidé le sac d'étoiles en décorant les kapla.

et ça s'est apaisé. 

photo_3_18_

photo_3_17_

IMG_0526

ça déchire non ?

malgré tout, je n'ai pas abandonné l'idée de ma cascade de sucre tanabata...

and just for pleasure, avant de vous laisser, une cascade un paquet de reloux !

bécos les meufs

IMAG4111