salut les girls* !

début janvier, certainement bercée par le toccata de sa machine, Gaëlle, qui tient le joli blog du même nom (clic clic), a proposé à la cantonnade un défi "Odette" du nom du patron qui fait, depuis sa sortie, le buzz sur la blogo couture.

il s'agit, bien entendu, d'un patron Citronille (avec un nom pareil, il ne pouvait pas en être autrement).

ni une ni deux, malgré ma foultitude de projets en cours, j'ai accepté !

je vous montre ?

photo_2_15_

tunique Odette, Citronille, 12 ans

baptise orageux à étoiles noires (France Duval Stalla), passepoil jaune fluo (fil 2013)

pressions résine étoiles noires (kam chez arbrinic)

photo_3_14_

je trouve ce modèle adorable !!

pas révolutionnaire non, mais vraiment adorable !

j'♥ ses fronces. j'♥ son grand col claudine. j'♥ son ampleur. j'♥ son romantisme.

et puis, associé à ce merveilleux tissu de France Duval Stalla, ça donne un résultat parfait pour ma presquado qui n'assume plus trop d'aimer les petites fleurs !

le modèle est relativement facile à coudre. toutefois, j'ai eu deux problèmes :

- j'ai passé plus d'une heure et demi juste sur le col ! rien de compliqué en réalité mais j'ai lutté pour poser correctement mon passepoil. je n'avais jamais eu de problème pour en poser avec mon ancienne machine (RIP Brother), alors qu'avec mon incredibeul MACDGETT c'est vraiment la galère ! le pied est fait de telle façon que soit la piqûre est nécessairement éloignée du bourrelet du passepoil, ce qui est moche car, sur l'endroit, cela laisse apparaître la couture du passepoil, soit elle mord vraiment SUR le bourrelet, ce qui implique parfois que, sur l'endroit, le passepoil disparaît entre les deux tissus du col !!! j'ai donc dû découdre et recoudre des sections entières du col et le résultat n'est vraiment pas glop... ce qui m'embête, c'est que j'adore poser du passepoil et que, du coup, j'hésite maintenant à en mettre à foison... (frustration)

photo_3_13_

sur la gauche, on voit que le passepoil est trop "mangé" par les deux tissus... pffffff...

- le patron ne donne pas vraiment d'explication sur la façon de positionner les deux devants, avant de mettre les boutons. en effet, de deux choses l'une : soit on souhaite avoir un col qui ressemble à un vrai col claudine sur lequel les deux arrondis se rejoignent, mais ceci implique de coudre les boutons (ou de mettre les pressions) non dans la partie incluant un rentré qui se trouve dessous mais juste à côté, c'est-à-dire dans une zone qui n'est pas doublée, ce qui présente nettement plus de risques de déchirures, soit on se retrouve avec les deux arrondis du col qui sont espacés d'environ 2 cm, ce qui ne donne pas le même effet. ayant choisi de mettre des pressions (grâce à Bozo) et destiné cette tunique à ma grande fille qui a la déchirure facile (on va dire ça), j'ai opté pour la seconde solution ! mais, en fouillant sur le net, notamment chez les addicts, à la recherche des premières Odette, je me suis rendue compte que les deux solutions ont été tentées !

certaines ont tenté le col en deux parties : ici !

d'autres ont tenté le col clo : chez Cath par exemple (ici) ou chez madame du canal () ou encore par là !

d'autres encore ont tenté les deux versions : comme ici !


bon, je dois reconnaître que tout ceci n'est pas bien grave (et surtout j'imagine que vous n'avez rien compris à mes bla blas) mais, pour quelqu'un d'encore très scolaire en couture comme moi, ça perturbe !

photo_1_15_

étiquette georgette en vichy jaune pétant, thermocollé, encre bleue versacraft, fixée au fer

(inutile de pousser des hurlements, oui ce sont bien des "finitions" aux ciseaux cranteurs ! ma surjet est TOUJOURS dans son carton, même pas honte !)

et sur la demoiselle, ça donne quoi ?

i am in ♥ with my girl !!

photo A odette coupée

photo A odette coupée 2

à la demande de l'intéressée, je n'ai pas elastiqué les manches, elle les voulait longues et bien larges...

j'ai bien aimé l'idée du ballon jaune en écho au passepoil du col !

et puis, cela m'a rappelé ce post que j'avais beaucoup aimé, dans lequel une petite diablotine jouait avec un ballon bleu, hommage hommage... ;o)

photo A odette coupée 3

avant de vous laisser, je dois vous avouer que j'avais initialement coupé trois Odette(s) dans trois tailles pour mon trio de filles, mais prise par mon défi des piqueuses, je n'ai pas réussi à coudre les trois pour le défi.

il est donc possible probable certain que deux autres Odette(s) pointeront leur nez par ici un de ces 4 !

pour aller découvrir la troupe des Odette(s) nées à l'occasion de ce défi, c'est chez Gaëlle par ici :

Odette Odette Odette Odette Odette Odette

bisous les girls !

* en parlant de "girls", il y a quelques jours, je suis allée dans une boutique de fringues en espérant y dénicher les derniers cache-oreilles de la planète pour R. qui m'a instamment prié de lui en trouver (elle avait 40,5° et j'ai bien vu que ça ne servait à rien de discuter). comme vous pouvez vous en douter, il n'y en a plus nulle part, la collection hiver est finie de chez finie. tout ça pour vous dire que je me pointe dans la boutique et que, tombant sur un vendeur âgé d'une vingtaine d'année et plein de win en train de ranger des pulls, je lui demande où sont les rayons enfants, ce à quoi il me répond "oui bonchouranh, alors, le boy est là et la girl est juste derrière". sur le coup je n'ai pas compris (comment peut-on parler comme ça dans la vraie vie ?). et puis, je me suis dit qu'il devait lire mon blog. du coup, je l'ai remercié et me suis rendue dans le rayon girls sans réclamer mon reste.