yo !

en me promenant (ou plutôt mes petits doigts clics clics) ces derniers mois sur différents blogs couture que j'aime, je me demandais si cet engouement collectif et généralisé pour les patrons "c'est dimanche" et sa créatrice la douce soeur alma était bien sérieux... je trouvais bien entendu les modèles vus sur ces blogs tous plus jolis les uns que les autres, mais je ne comprenais pas bien les commentaires du type "un vrai bonheur à coudre, comme toujours avec les patrons de soeur alma" bla bla bla.

et puis, pour la naissance de V., ma cobureau chérie m'a offert plusieurs de ces patrons (que même la pochette du patron est trop classe)...

et il a suffi de 6 mois de maturation intellectuelle des patrons, pour qu'on se lance, avec M., lors de notre demi-heure après-midi couture du week-end dernier. certes, nous n'avons pu faire que 4 pattes de boutonnage mais le coeur y était !

le problème, c'est que je n'ai pas pu résister à l'idée d'attendre notre prochain rendez-vous couture et, comme j'ai systématiquement tout à faire en deux exemplaires (imaginez une seconde la tête de R. si je lui dis que je ne fais une jupe qu'à sa soeur... )... bref, je me suis lancée et après deux longues très longues soirées, ça donne ça, tadaaaahh :

jupe apo 1 effect

jupe apo 2 effect

nous disions donc jupe modèle philadelphia de c'est dimanche

drap de laine marine à pois dorés (france duval stalla), passepoil doré (des petits hauts), pressions dorées résine, tissu doublure étoilé joli (linna morata)

attention, cascade de photos (toutes plus floues les unes que les autres, en même temps allez trouver de la lumière du jour à 1h du mat !)

jupe apo 3 effect

jupe apo 4 effect

jupe apo 5 effect

jupe apo 6 effect

et je confirme que "c'est un vrai bonheur à coudre, comme toujours avec les patrons de soeur alma", le résultat est vraiment chouette et les finitions sont vraiment chiadées (comme disent les ingénieurs). mais surtout ma grande fille a adoré !

bon ben y a plus qu'à en faire une deuxième...

bécos